Qui

Qui suis-je?

Maman de 3 enfants, passionnée de portage, de cuisine, couture, fait maison en tout genre, cosmétiques et produits naturels, vêtements écologiques, jeux en bois …

Depuis la naissance de mon ainé, mon mode de consommation a radicalement changé, nous sommes dans une démarche plus saine et nous avançons au quotidien sur le chemin du consommer mieux et moins. Bref exit produits en plastiques, dérivés de la pétrochimie, perturbateurs endocriniens et joyeusetés du genre…

Je partagerais donc avec vos vous nos coups de coeur,  je parlerais portage et moyen de portage mais aussi certains produits que j’affectionne, des recettes, tutos ou tout simplement des moments de notre vie, d’activités et surtout de tout ce que nous mettons en place pour avoir un mode de vie qui tend vers le zéro déchet et le naturel 🙂

pexels-photo.jpg

 

Publicités
Portage & Review, Test Produits

Ww stockinette The Glass Slipper

J’ai eu la chance de recevoir la jolie « The glass slipper »de chez woven wings en vacances il y a quelques semaines.
Première fois pour moi que je teste ce pattern appelé stockinettes et avec une composition tout Coton ! Une grande première.


À réception j’ai trouvé l’écharpe un peu raide, le tissage est dense et serré.
Apres le lavage elle a gagné en épaisseur, je la trouve similaire à mes gouttes en merino, la douceur et le côté mousseux en moins.
Pour la couleur sur un fond noir avec des tonalités allant du gris clair au gris foncé et saupoudré d’un peu de rose pâle.
C’est une écharpe assez sobre, elle me fait penser immédiatement à l’automne et l’hiver, les feuilles mortes, le vent et la fraîcheur des matins.

Niveau sensation au portage, j’ai eu du mal à la nouer correctement les premières fois, sans doute que mon petit dernier serial décapsuleur gigoteur en chef n’a pas rendu le serrage aisé 😅
Elle se moule aussi beaucoup moins  facilement que mes mérinos, cependant elle possède énormément de grip et on sent le potentiel de cette écharpe. Elle deviendra douce et souple apres quelques portages.

J’ai noué en kangourou dos, mon nouage fétiche et double hamac, verdict un bon grip ! Une écharpe soutenante comme je les aime, même avec le manque de serrage la première fois je n’ai absolument rien senti sur mes épaules.

C’est vraiment agréable d’avoir une tout terrain avec un tel motif, j’adore mes écharpes ww en merino et quad mais elles sont plus fragiles, et nécessite plus de soin.
Sur celle ci avant de tirer un fil, il faut y aller je pense.

Encore une fois je suis bluffée de découvrir encore et toujours de nouvelles sensations ! Ww est sans doute pour moi ma marque préférée c’est la marque la plus innovante, la plus connectée à ses utilisatrices et le plus représentative au niveau diversité culturelle.

D902A9A4-F2FC-4198-8AB3-F2E21263EECD.jpeg
[ au dessus ww stockinette skadi et au dessous ww stockinette the glass slipper ]

Test Produits

Pinkwoolly : collection automne hiver 2018

La nouvelle collection est arrivée jusqu’à nous. J’avais hâte de tester cette nouvelle maille, complètement différente de la collection printemps été.

J’ai donc reçu plusieurs articles,
J’avais choisi les coloris Atlantis, purple wine ainsi que prism violet.
Les couleurs sont très peps et lumineuses.
La maille est d’une douceur incomparable si bien que la première réaction de mon fils aîné a été : « c’est tellement doux, j ai cru que c’était de la laine maman »
En effet, la texture est surprenante non seulement c’est doux mais aussi souple et agréable.
Nous avons eu plusieurs articles, le beanie, le legging ainsi que le cardigan.

Pour ce qui est du beanie c’est un article que je ne connaissais pas. J’ai testé sur mes deux fils de 4 ans et 21 mois.
Finalement je vais les garder pour mon 21 mois, je suis agréablement surprise du rendu. Je trouve que cet article lui sied à merveille. Par contre, j’ai un peu de mal sur mon 4 ans et lui non plus n’a pas apprécié cet accessoire.

Les leggings quand à eux, ont des genouillères, dans la même maille que le reste du legging, ce qui est très appréciable pour moi. Souvent je suis déçue des leggings genouillères d’une autre marque, bien souvent car le matériau utilisé est différent et d’autre part car la couleur choisie ne me plait pas.

Pour ce qui est de la taille, la taille 1/2-2,5 ans et 3,5/4-4,5 taillent bien grand. On fait facilement un gros revers. Du coup le côté évolutif est bien là et je suis ravie de savoir que ça durera dans le temps.

Les cardigans quand à eux, ont un look bien à eux. Meme si pour certains, ils font penser à une autre marque de laine, leader du marché. Pour moi, indéniablement le look est différent. La rondeur du col lui donne un petit côté classique assez agréable.
Du côté des tailles même constat ça taille plutôt grand.

Pour finir, J’ai sauté le cap cette année d’habiller mes petits gars avec du rose, du violet,  du lotus. J’adore le rendu. Je suis très contente d’avoir ces produits si bien que j’ai repassé commande 🙂 pour compléter.

J’ai un bémol ceci dit à apporter. La maille étant plus souple, fine et un peu élastique, je suis encore septique sur « l’efficacité » côté chaleur en période de grand froid, mais à voir, pour l’instant ce n’est qu’une impression.

Enfin, mes deux aînés ont porté leur vêtements dans plusieurs situations, il y a eu diverses tâches, sang, terre, et j’en passe.
Tout est parti tres facilement, les produits n’ont pas bougé , la qualité est au rendez vous.

Pour finir, niveau prix je trouve que c’est très raisonnable et les finitions sont superbes, rien à redire. Je pense que je pourrais me laisser séduire à nouveau l’an prochain en fonction des coloris.

 

Test Produits

Pinkwoolly

Lorsque que j’ai découvert Pinkwoolly et sa future collection ( collection à venir ), j’ai tout de suite voulu en savoir un peu plus sur ce nouveau mouton 🙂

J’ai échangé avec Irina l’une des créatrices, et je la remercie elle et LeLia  de m’avoir envoyé des produits que j’ai pu choisir en fonction de ce que j’ai l’habitude de mettre à mes enfants.

En effet, il y avait déjà une petite collection de disponible sur le site.
J’ai donc choisi 4 produits :
– Un cardigan réversible en taille 3/4 ans, 100% mérino, en vert « mousse « et jaune.
– Un tricot en laine soie gris clair en taille 86
– Un legging bleu qui fait penser au bleu mykonos 100% merino en taille 3/4 ans
– un sweat à capuche 100% merino, taille 2/3 ans avec poche ventrale en coloris turquoise.

A réception, j’ai été plutôt agréablement surprise, c’est fin comme du Cosilana ou Engel mais la texture est plus fluide, douce, légère.

Le tricot manche courte convient à deux de mes enfants, il est agréable et léger et parfait pour l’été ou en guise de sous vêtements ainsi que pour les adeptes de couches lavables.
J’aime beaucoup ce gris clair ainsi que la coupe.

IMG_5548.JPG

Le cardigan pour être honnête, ne me plaisait pas autant que ça en photo, Sûrement à cause du jaune et du vert. Mais j’étais curieuse de voir la finition et la coupe.
Il y a des boutons en bois à nouer façon « kimono », c’est donc un gilet réversible avec deux couches l’une verte, l’autre jaune. J’aime le côté asymétrique et japonisant de ce gilet.
Niveau taille c’est assez grand, j’ai fait deux revers aux manches, donc ça promet de durer encore un moment.
J’aurai aimé qu’il existe en gris / anthracite ou en bleu, voir d’autres coloris.

IMG_5573.JPG

Quand au sweat à capuche, c’est le produit coup de cœur ici, la couleur est lumineuse à souhait, c’est si doux, et fluide. En plus, il y a des poches donc ça satisfait tout à fait mon aîné, qui peut y cacher des trésors.
J’avais choisi une taille 2/3 mais il s’avère qu’il est plutôt grand, il fait donc office de « robe » pour mon moyen, qui adore surtout la capuche. Encore un produit assez évolutif qui sera parfait dans quelques temps pour mon 19 mois et qui pour l’instant va parfaitement à mon presque 4 ans.

IMG_5541.JPG
Et enfin, le legging, avec sa coupe un peu sport, ceinture à lacet à nouer.
Sur cet article, j’ai fait aussi un gros revers.

En conclusion, je suis agréablement surprise par la qualité et les finitions, à voir dans le temps comment la fibre se comporte bien sûr et là dessus je n’ai pas énormément de recul, mais pour le moment je suis satisfaite.
J’ai hâte de découvrir, plus en détails les articles de la prochaine collection à venir qui sera assurément différente puisque ce sera du RIB donc similaire aux produits manymonths en terme d’épaisseur.

Merci encore à la Team Pinkwoolly pour sa gentillesse et sa disponibilité ainsi que pour sa confiance.

J’espère que cet article vous donnera envie de découvrir ces produits.

défi zéro déchets, Non classé

I love Wool

animal-animal-photography-baby-678444.jpg

Jusqu’ici je n’ai jamais parlé de mon amour inconditionnel pour la laine.  J’ai d’abord adopté la laine au travers de mes moyens de portage ces 3 dernières années (étonnant n’est ce pas 😀 ).

J’adore cette matière, elle est naturelle et possède pleins de vertues et il faut le dire ne nécessite (presque) pas d’entretien. Il était donc naturel pour moi, d’habiller les enfants avec des habits en laine. Il y a deux ans, j’ai franchi le cap d’acheter un ensemble naissance lorsque que j’attendais mon second, la naissance était prévue en hiver et naturellement on a envie dans cette période de moelleux ,de douceur et de chaleur (d’une cheminée, d’un plaid et d’un bon chocolat chaud aussi :D) . J’ai donc opté pour un longie et un gilet en laine de la marque Manymonths.

Au départ, le gilet m’a semblé immense mais il a duré jusqu’à l’hiver dernier … oui oui vous avez bien entendu, l’hiver dernier, Aaron avait alors 15 mois en mars. quand au longie (XS) je l’ai utilisé aussi pendant un long moment car la marque est évolutive donc au final on achète moins comparativement à des vêtements classiques 😉

L’année passée, j’ai acheté je l’avoue tout un tas de vêtements en laine, laine soie de différentes marques. Manymonths, mais aussi Disana, Engel et Cosilana sans oublier Kivat.  Au final, j’ai utilisé moins de couches de vêtements sur mes enfants pour qu’ils aient chaud et notamment sur Ewenn qui est né en janvier.

De plus, maman de 3 enfants rapprochés, il n’y a pas à dire, moins de machines donc moins de temps à trier, laver et étendre le linge ce n’est pas négligeable.

Et puis, je me suis (re)mise aux couches lavables, et la laine ce formidable matériau capable d’absorber 1/3 de son poids en eau sans en ressentir la moiteur et l’humidité 😉 bien pratique pour parer contre les petites fuites de pipi. Il suffit ensuite d’aérer la laine et magie après quelques heures on ne sent plus rien ( je vous vois sceptique et je l’étais aussi mais force est de constater que oui ce que j’écris est véridique ).

La laine a donc des propriétés thermorégulatrices, elle tient chaud en hiver et raffraichit en été et effectivement, j’ai fait le test. En été c’est super pour réguler la transpiration.

Mes loulous ont la peau sensible, et j’ai remarqué qu’avec les vêtements en laine, les éventuelles plaques résistantes d’eczéma sur le corps qui résistaient jusqu’alors avaient complètement disparues.

Il y a encore plein de propriétés indéniables à la laine que je n’ai pas évoqué, mais vous l’aurez compris ici la Laine fait l’unanimité !!!

Ensuite, j’ai découvert la laine et la soie, en prêt à porter et là ce fut la révélation !!! Notamment l’été et en mi saison. après Engel et Cosilana, je découvrais une autre jolie marque franchement créée par une Momentrepreneur française qui plus est 😉 Le Mouton à soie. C’est tout simplement un bonheur, fin, fluide, agréable, ça ne colle pas à la peau bref que du bonheur et pour ne rien gâcher les articles sont superbes et la créatrice est d’une patience et d’une gentillesse indescriptible 😉 et il y a mme une gamme pour adultes !!!

Voilà que dire de plus, à part que dans notre démarche Zéro déchet, je préfère de loin les matières naturelles plutôt que de consommer du coton ( qui pollue énormément et est énergivore en eau) ou encore pire des matières synthétiques dérivés de la pétrochimie et qui engraissent les grosses entreprises qui fabriquent dans des conditions pas toujours tip top ni pour les employés ni pour les consommateurs en terme de teintures notamment et encore moins pour notre planète. Je vous rassure, j’en consomme toujours, déjà avec les habits de mon ainé qui ont été utilisé par le second et qui feront aussi le troisième pour pas mal de pièces. Et puis comme je couds aussi j’achète (encore) du coton mais cette fois je m’attache à acheter du coton certifié.

D’ici quelques jours, j’aurai la chance de découvrir une nouvelle marque de laine, que je ne connaissais pas. Je ne vous en dit pas plus mais je remercie déjà la marque de me permettre de tester 😉

Et vous, vous aimez la laine ou tout autre matière naturelle ? quelles sont les marques pour lesquelles vous craquer ?

 

 

 

Portage & Review, Test Produits

Le hoodie de Jpmbb

Aujourd’hui, je publie enfin mon test du Hoodie, le dernier né de Je porte Mon bébé.

IMG_5343

Mon amie Liline a eu la gentillesse de me l’envoyer, il y a quelques semaines, pour que je puisse le tester.
Il existe deux coloris, nous avons reçu le modèle gris athlétique, c’est un tissu gris clair qui ressemble a du sweat en un peu plus épais, il semble épais mais c’est un tissu assez aéré en coton et certifié oekotex.

Le style se veut urbain et assez sobre, sans chichis, juste une capuche et ça suffit, pas de rangements et c’est un point positif pour moi.
Il est facile à prendre en main et se règle assez facilement.

J’ai testé avec Ewenn qui avait alors 5 mois et demi sur plusieurs trajets pour emmener le grand à l’école. Je n’ai pas eu trop chaud, la ceinture est confortable, les bretelles assez fines et pas trop rembourrées assez similaires au confort de celles du P4 que j’avais beaucoup aimé.  Je suis un peu gênée par les boucles de fermetures sur les sangles , qui du coup frottent sous mes aisselles. Et je suis un peu déçue par les stops cordons en élastiques, qui permettent d’accrocher le surplus de sangles. En effet, à plusieurs reprises ils étaient defaits et les sangles (ultra) longues pendouillaient.
J’ai ensuite testé, en dorsal, avec Aaron qui avait 17 mois et demi, c’est confort, le poids est bien réparti, pas de soucis au niveau des sangles cette fois ci.

Pour moi, c’est un joli produit au niveau esthétique ( je n’accrochais pas au Physio carrier de JPMBB )et le confort est au rendez vous. Le prix est plutôt sympa, 115€ en prix public. Il se mêle très facilement à la garde robe sans avoir ce coté « bébé » affiché qui pourrait freiner certaines personnes.

En conclusion, j’ai aimé ce produit, je n’ai d’ailleurs pas eu de mal à avoir une assise bien profonde, et par la simplicité d’utilisation. Il obtient mes faveurs  du fait que le look est sobre, et unisexe avec un prix raisonnable, reste (pour moi) à améliorer les attaches sangles et le sytème de réglages des bretelles qui m’a un peu derangé.

Pour finir, j’imagine d’autres coloris à l’avenir, toujours dans l’uni mais en couleur, pourquoi pas quelque chose de fluos ou des coloris rappelant les fameuses écharpes extensibles de la même marque.

J’espère que cet article vous a plu, à bientot pour un nouvel article.

 

Portage & Review

Mamaruga Zensling

J’ai reçu un zensling de chez mamaruga, le coloris « Brown-mustard ». Pour moi, lorsque je reçois ce produit,il s’agit d’un hybride mi préformé avec sa ceinture à clip et mi meh dai avec ses bretelles déployables sur les épaules. La texture me rappelle fortement le « hoodie » de JPMBB en tissu plus léger et plus extensible. Il s’agit ici d’élastane à 96% et 4% de lycra.
C’est un porte bébé réglable au niveau du tablier, qui peut donc facilement être utilisé pour plusieurs gabarits différents.

J’ai donc testé le zensling avec mes deux ainés, 3 ans et demi 93 cm et 13,4kg et 18 mois 9kg.
Mon ainé a tout de suite voulu tester en dos. Même si l’assise ne va pas d’un genou à l’autre, ça reste correcte pour de l’appoint. Je suis mitigée concernant le poids, au bout de 15 min force est de constater que je ne suis pas à l’aise du tout, les bretelles tiraillent avec le poids et la ceinture me cisaille.

J’ai tout de même persévéré, quelques jours après, avec mon second devant d’abord puis en dos, cette fois ci j’ai croisé les bretelles. Même constat pour les bretelles et la ceinture, par contre moins d’inconfort dû au poids. Bébé n’était pas détendu totalement, je crois que ce joli produit n’a pas eu nos faveurs.

En conclusion, ce n’est pas un produit que j’achèterai pour moi mais c’est un avis personnel et une question de confort, ça reste donc un très bon produit dans l’ensemble.
Par ailleurs, j’ai aimé les réglages des bretelles qui se font par devant et qui permettent un ajustement aisé notamment pour des parents novices. On obtient une belle assise profonde, et le tissu moule très bien le porté.

Le prix reste correcte, et l’on trouve de nombreux coloris disponibles sur le site de la marque. Vous pourrez donc découvrir des tissus à motifs ou unis pour plus de sobriété. Je pense que c’est un produit qui séduira davantage la gente masculine par son coté sportwear.
Et bien entendu, c’est un porte bébé que je pourrais recommander à partir de 4-5 mois en fonction du gabarit et tonus du bébé et qui ira facilement jusqu’à 18-24 mois, toujours selon gabarit.

Voilà pour notre avis 😉

défi zéro déchets, Test Produits

Test CL mam couzette

Aujourd’hui, je vous parle (à nouveau) de Mam’couzette.

J’ai déjà eu l’occasion de vous en parler concernant mon choix de couches lavables mais à présent je vais vous parler d’un tout nouveau produit que j’ai reçu en test.

Il s’agit d’une couche TE2 taille unique en minky à l’extérieur et intérieur Pul (mais qui existe également en PUL intégral) , elle est accompagnée de deux inserts beaucoup plus fins que les précédents que j’ai sur mes mam’ couzette à tailles.

IMG_5152.JPG

J’ai donc commencé mon test avec mon ainé (3ans et demi 13 kg), durant la sieste, verdict : la couche n’a pas bougé. Je l’ai trouvé facile à mettre au niveau des ailettes. Pas de fuites ni de sensation d’humidité. Mon loulou était tellement à l’aise qu’il ne voulait plus la quitter même après sa sieste ce qui n’est généralement pas le cas habituellement. J’ai aimé la coupe fine et qui ne fait pas gros popotin 😉

 

 

Ensuite, j’ai testé avec mon mini (5mois et demi poids je dirai 6-7 kg), Je n’ai d’abord pas réglé à fond les pressions, mais aucune fuite à déplorer et même constat que pour l’ainé. la seconde fois j’ai réglé la hauteur au maximum et c’était parfait, merci à Gaëlle pour son conseil.

IMG_5157.JPG

Et pour finir avec mon moyen ( 17 mois et demi 9 kg), idem même constat. Tout se place bien. Il n’a même pas été tenté d’enlever les scratchs comme il le fait systématiquement.

IMG_5192

En Conclusion, j’ai vraiment aimé la finesse des inserts qui absorbe comme les autres que j’ai et qui sont pourtant beaucoup plus épais.

Au niveau odeur rien à signaler et le nettoyage malgré quelques selles à été facile, tout est parti au lavage 🙂

En plus d’être jolie, et d’avoir une jolie forme, c’est une couche made in France cousu par un petit artisan!!  C’est important pour moi de soutenir l’économie locale le plus possible, et d’autant plus les petites entreprises.

Bref (après ce petit paragraphe militant,  les tests sont actuellement en cours chez d’autres mamans, mais les couches seront disponibles courant juillet!

Vous pouvez d’ores et déjà visiter la page de Gaëlle Mamcouzette sur facebook pour voir les autres produits qu’elle propose 🙂

à tres bientôt pour un nouveau test 🙂

 

Portage & Review

Loktu She Bird Garden Onyx

IMG_5067.JPG

Il y a quelques temps, j’ai eu la chance grâce à la boutique Jolie Cerise 🍒 , d’être choisie pour tester une nouvelle marque, Loktu She, pas (ou peu) connue dans notre hexagone. J’avais vaguement entendu parler de cette marque tout droit venue de République tchèque, mais je n’avais pas encore eu la chance de tester leurs jolies écharpes.

Voici un bref historique de la marque, Loktu She est une entreprise fondée par 4 femmes qui conçoivent des écharpes et vêtements dédiés au portage. Le nom de l’entreprise est un rappel à la longue tradition du portage de cette région et aussi un rappel au « loktuše » et »trávnička » qui servaient aux anciens à porter leur petit partout, donc j’imagine dans des activités agricoles.

Maintenant passons au contenu de notre testeur, j’ai donc reçu une jolie écharpe en taille 6, Bird Garden Onyx, au design assez sobre et qui me parle beaucoup. L’étoffe représente de jolis oiseaux sur une branche avec des feuilles en forme de coeur, dans un jacquard gris et blanc. L’étoffe est fine, fluide et très douce. Elle est emballée dans un joli Tote bag noir avec un flex rose qui représente le logo de la marque.

IMG_4969.JPG

En lisant la composition on peut y lire « 60% combed Cotton 28% super fine mérinos TEC 12% mulberry Silk  »

Le combed Cotton c’est du coton peigné, c’est un des coton que j’apprécie le plus, il est déjà très doux lorsqu’il arrive non lavé. En fait, il s’agit de coton qui a subit une manipulation avant d’être filé. Il est préalablement peigné pour étirer les fibres le plus possible et les rendre droite en retirant les bouloches. Le tissu sera alors plus solide et doux.

Le super fine merino TEC désigne de la pure laine de mérinos, une race de mouton venant d’Australie. Elle est assez fine, et élastique et a des propriétés thermo-régulantes. Contrairement à la laine, le mérino ne pique pas, c’est doux et soyeux, et convient parfaitement aux personnes sensibles.

Et enfin la mulberry Silk ( soie de murier), est la soie la plus fine que l’on peut trouver. Comme toutes les autres types de soie, elle présente des qualités de solidité et d’extensibilité. C’est une fibre qui est aussi très absorbante, sans sensations d’humidité et qui permet une bonne isolation, contre la chaleur en été et contre le froid en hiver. Outre ces jolies qualités, la structure de sa fibre, lisse et sans écailles va apporter de la brillance et de jolies reflets.

Cette écharpe par son motif m’évoque le maternage proximal, la maman oiseau qui prends soin de ses petits jusqu’à ce qu’ils puissent voler de leurs propres ailes et quitter le nid, des valeurs que nous partageons ici notamment en portant 🙂

Au portage, c’est une écharpe fine, avec cet effet seconde peau. Elle se moule parfaitement contre bébé grâce à son élasticité et sa finesse. Malgré sa finesse, elle est robuste et soutenante même en simple couche , jusqu’à 11KG je dirai , au delà j’aurai tendance à privilégier du double couche. J’ai adoré nouer même en DH, le second pan remontait très facilement. Je n’ai pas eu chaud ni froid, c’est une écharpe parfaite en toute saison.

 

J’ai été agréablement surprise des valeurs transmises par la marque, ainsi que par la mention musleling free (sans maltraitance animale).

Maintenant parlons du prix, il faut compter 150€ pour une taille 6, prix très correct au vue des matières utilisées et des qualités de portage.

En conclusion c’est une marque que j’ai aimé découvrir, en fouillant un peu le site j’ai très envie de découvrir d’autres produits. Si vous êtes tenté(e) n’hésitez plus et foncez 😉

 

défi zéro déchets

Nettoyage versions ZD

Aujourd’hui j’aimerai vous parler du nettoyage Zéro déchets ( ZD pour les intimes ).

Quand je parle de nettoyage, il y a plusieurs aspects : la maison, le linge et soi même 🙂

Rome ne s’est pas construite en un jour, et le nettoyage Zéro déchets c’est un peu pareil pour ma part.

J’ai commencé par le linge, mon ainé est né très très tôt et sa peau très fragile nécessitait un contact avec des matières saines et lavées avec des produits ne risquant pas d’être nocifs et agressifs. J’ai donc lu énormément, quand il était hospitalisé et j’ai appris à fabriquer ma lessive.

Dans le passé, j’avais opté pour une lessive bio de marque distributeur mais l’efficacité n’était pas forcément au rendez-vous. Le fait de contrôler chaque ingrédient qui serait en contact avec la peau de mon chaton était le plus important tout en parlant de la question du prix bien évidemment et du coté écologique 😉 quelques ingrédients comme le savon de Marseille, de l’eau et des cristaux de soude et le tour est joué ! Avec quelques euros et en quelques minutes on peut donc fabriquer un produit parfaitement sain pour laver son linge.

Ensuite, pour nettoyer le reste de la maison, j’utilise du vinaigre blanc, c’est désinfectant. On peut aussi l’utiliser dans son lave vaisselle comme produit de rinçage ou sa machine à laver en guise d’adoucissant, ou encore pour entretenir les canalisations, couplé à un peu de bicarbonate de soude ou cristaux de soude ou encore pour nettoyer et faire briller vos vitres et miroirs. J’utilise un Balai vapeur ( aie c’est pas très licorne mais ça me va ) pour nettoyer le sol, donc il n’y a que de l’eau et éventuellement quelques huiles essentielles.

J’ai commencé aussi à remplacer le produit vaisselle par du savon noir mélangé à de l’eau et des cristaux de soude. Le savon noir dégraisse parfaitement bien, il faut juste l’utiliser en petite quantité pour éviter d’avoir une pellicule grasse et blanchâtre, et surtout bien rincer.

Et pour finir, j’ai changé également toute ma routine au niveau des soins, cosmétiques et produits d’hygiène. J’utilise des savons, produits de manières artisanales et sans produits nocifs, à base de lait d’ânesse ou lait de chèvre, ou encore du savon d’Alep.

Pour les cheveux, j’ai cessé toutes colorations chimiques, je suis passée au Henné ( pas de supermarché car ils peuvent contenir des substances cancérigènes, les fameux sels métalliques qui ont d’ailleurs donné au henné sa mauvaise réputation ) que j’achète sur une petite boutique spécialisée. Je suis au no poo mais j’utilise des poudres ayurvédiques pour remplacer le shampooing et parfois un shampoing et après shampooing végan de la marque Santé Naturkosmetik.

Avant, j’achetais du maquillage de luxe mais ça c’était avant. Ma peau est ultra fragile et ne tolère pas grand chose. Je me maquille donc rarement et avec un maquillage qui ne présente pas de produits toxiques, et je me démaquille avec des huiles.

Bref tout ça pour dire qu’en cherchant bien et en ayant quelques euros en poche, on peut tout à fait nettoyer son intérieur,ses vêtements et soi-même de manière saine et aussi efficace que toutes les cochonneries vendues dans le commerce.

Il me reste encore pas mal de petites choses à mettre en place mais petit à petit on y arrive 😉

 

 

 

 

défi zéro déchets

Vers un change zéro déchets 2/2

Voici (enfin) la suite de mon article concernant le change des enfants version zéro déchets. J’ai mis du temps écrire cet article, j’ai testé plusieurs marques certaines recommandées par deux copinautes Maud et Fanny que je remercie au passage.

J’ai 3 enfants comme vous le savez, un qui est sur le chemin de la continence totale ( je ne parle volontairement pas de propreté car je n’aime pas ce terme), et deux autres enfants non continents. qui dit 3 dit aussi quantités suffisantes pour chaque enfant et tourner entre les lavages.

Le choix des marques et des systèmes 

Il existe une multitude de systèmes et de marques sur le marché, ce qui fait que pour moi il était difficile de choisir car peur de me tromper et d’un autre coté je n’avais pas envie de tester milles couches.

Pour l’instant, j’ai donc opté pour les bumgenius car elles sont évolutives et polyvalentes  donc utilisables avec les trois, ce sont communément ce qu’on appelle des TE1 à poche. Je suis assez satisfaite de celles ci. Ce que j’aime, ce sont les boutons pressions, et le fait qu’elles durent assez longtemps sur un change et notamment la nuit. Jusqu’à présent, j’ai dù avoir une ou deux fuites, qui résultent d’un problème de quantités d’urines assez importantes, soit à un défaut d’utilisation au début où je me suis lancée. J’apprécie également la vitesse de séchage, ce qui fait que je peux les réutiliser très vite après un lavage.

Pour compléter mon stock, mon amie Fanny m’a gentiment fait testé des couches de couturières ( oui oui ça existe ). J’ai donc testé les « Mam’couzette « et j’ai adoré ! donc ni une ni deux j’en ai commandé quelques unes. Le gros avantage, elles sont personnalisables. Quand à l’utilisation, elles sont parfaites aussi sur de la longue durée. Je les utilise donc principalement la nuit et avec je complète avec un short ou longie en laine vierge ou un longie de la marque manymonths( article à venir sur cette grande découverte). Leur « défaut  » faut aimer le coté gros popotin et j’émets un bémol sur les scratchs ( à voir la durée de vie).

J’ai également testé des bumdiapers TE2 fabriquées par la même maison que les produits de bain Eliott & Loup ( que j’affectionne et dont je vous parlerai dans un prochain article ). L’avantage ce sont des couches avec des coloris assez peps, c’est très frais et elles sont facilement utilisables avec mon dernier. Le défaut si je puis dire, je ne fais pas une nuit avec donc elles sont utilisables en journée uniquement et même constat sur les scratchs et le coté gros popotin

J’ai testé des classiques et même constat qu’il y a plusieurs années, je n’ai pas aimé. j’ai testé aussi des TE3 ou hybride, j’aime beaucoup ce système mais je ne le trouve pas adapté à la morphologie de mes loulous.

L’entretien

Pour ce qui est de l’entretien, je lave à 40° avec ma lessive maison et une cuillère à soupe de bicarbonate de soude dans le tambour mais j’utilise aussi de la lessive potion de temps à autre. Ça sèche assez vite, surtout à cette période.

En conclusion

Il y a pas à dire, j’ai réduit considérablement mes déchets, financièrement c’est très intéressant ( sauf à l’équipement où ça fait de sacrés sommes). J’avance donc encore un peu plus dans la réduction de mes déchets.

Pour ce qui est des couches lavables, il faut regarder ce qui vous convient le mieux en terme de sytèmes dans un premier temps puis ce qui convient à la morphologie de l’enfant. Ça prends selon moi un peu plus de temps que des banales couches jetables safe  bien sûr), il faut donc être patient au début, ne pas hésiter à demander de l’aide pur rectifier par exemple les mauvaises usages.

j’espère que cet article vous a plu 😉

à très vite pour de nouveaux sujets ( il y en a quelques uns en construction ).